Female Empowerment

L'autonomisation des femmes

À notre époque, nous, les filles, devons nous serrer les coudes. En tant qu'entreprise entièrement féminine, chez Eline Rosina, nous pensons que les femmes peuvent tout accomplir et que nous devrions nous donner un coup de main les unes aux autres ! Des filles qui s'entraident. Nous nous inspirons chaque jour des femmes coriaces, excentriques et fortes qui nous entourent. C'est pourquoi nous aimerions donner quelque chose en retour et cette semaine, nous avons mis trois entrepreneuses inspirantes sous les projecteurs. Nous leur avons posé quelques questions sur l'entrepreneuriat féminin et leur propre entreprise.

Josine Michels

Josine a commencé SurLeBlocune boutique en ligne de streetwear pour les filles. Elle ouvrira bientôt un magasin à Amsterdam. Qu'est-ce qui t'a amenée à créer ta propre entreprise ? J'ai travaillé en tant qu'indépendante pendant des années. Même lorsque j'avais un emploi permanent, j'avais toujours besoin de cette liberté. J'ai d'abord travaillé comme concepteur/développeur de sites Internet et j'ai finalement lancé OnTheBlock parce que j'ai remarqué qu'il n'existait rien de semblable. À l'époque, il y avait bien quelques magasins de streetwear et boutiques en ligne qui se concentraient sur les hommes, mais personne n'osait se lancer dans quelque chose de spécial pour les femmes. Je devais toujours commander les vêtements que j'aimais en Amérique. À un moment donné, je me suis dit : "Eh bien, je vais le faire moi-même". Aussitôt dit, aussitôt fait. Je pouvais construire et concevoir ma boutique en ligne moi-même et avec OnTheBlock, je pouvais non seulement combler une lacune sur le marché, mais aussi combiner mes deux choses préférées. Quels ont été les plus grands défis et les plus grandes victoires avec OnTheBlock ? Un énorme défi dans le développement de OnTheBlock a toujours été le fait que j'ai tout fait toute seule et que j'ai donc aussi eu des tâches avec lesquelles je n'avais aucune expérience/connaissance. J'avais complètement sous-estimé l'idée de ''créer une entreprise''. D'un autre côté, cela m'a permis d'apprendre beaucoup de choses au cours des six dernières années. En outre, mon indépendance financière a également été un véritable défi. Je n'ai jamais contracté de prêt, ni eu d'associé ou d'investisseur. Consciemment, parce qu'ainsi j'ai pu faire de OnTheBlock vraiment ce que j'avais en tête, mais d'un autre côté, cela signifiait aussi que je ne pouvais pas grandir aussi vite que je le voulais. --- ICI J'ÉTAIS Aussi difficiles que soient parfois les défis à relever pour avoir sa propre entreprise, on a l'impression de remporter une victoire "euphorique". Par exemple, mon pop-up shop s'est fait cambrioler l'année dernière et une très grande partie de mon stock a été volée. Cela m'a bien sûr donné un énorme coup de massue (surtout) sur le plan financier. Plus de six mois plus tard, j'ai pu tout redresser en travaillant extrêmement dur. C'est certainement ma plus grande victoire jusqu'à présent ! Aussi difficiles que soient parfois les défis à relever pour avoir sa propre entreprise, on a l'impression d'une victoire ''euphorique''. Par exemple, des gens sont entrés par effraction dans mon pop-up store l'année dernière et une très grande partie de mon stock a été volée. Cela m'a bien sûr donné un énorme coup de massue (surtout) sur le plan financier. Plus de six mois plus tard, j'ai pu redresser la barre en travaillant très dur. C'est sans aucun doute ma plus grande victoire jusqu'à présent ! Quel conseil donnes-tu aux filles qui rêvent d'avoir leur propre entreprise ? Ne le sous-estime pas ! C'est super amusant de monter quelque chose pour soi, mais cela implique aussi beaucoup - beaucoup plus que ce que tu penses probablement au début. Reste fidèle à ce en quoi tu crois, même si ça ne va pas aussi vite que tu le voudrais et assure-toi d'avoir beaucoup de persévérance et de discipline.

Cathelijne Blok

Cathelijne Blok The Titty Mag il y a 2 ans et se concentre entièrement sur sa propre entreprise depuis 3 mois. Nous lui avons posé quelques questions sur The Titty Mag et l'entrepreneuriat. Qu'est-ce qui t'a poussée à fonder The Titty Mag ? Un jour, j'ai commencé à écrire sur le "féminisme" pendant mon master. Aussi parce que je ne savais pas très bien quoi dire sur ce mot. C'est précisément pour cela que j'ai commencé à lire, à parler et à écrire beaucoup sur le sujet. Cela s'est transformé en une newsletter hebdomadaire, une équipe Titty Mag merveilleusement polyvalente, son propre magazine en ligne, un podcast Titty Mag's Sweet Sixteen (dans lequel nous parlons à des entrepreneuses créatives de leurs ambitions lorsqu'elles avaient 16 ans), un musée Instagram et nos Titty Talks interactifs hors ligne. Nous travaillons toujours sur notre livre, un mini docu et, nous l'espérons, à la fin de cette année, un grand événement et un format Youtube ! De quoi es-tu le plus fier ? De mon équipe et de tout ce que nous avons déjà accompli. Que nous assurions un havre de paix à la fois hors ligne et en ligne où nous pouvons entamer un dialogue sur l'inclusion, le féminisme et l'autonomisation. Nous voulons inspirer avec The Titty Mag à penser plus loin et à parler de tout cela. Nous avons déjà organisé des événements au Musée d'Amsterdam et à l'Ink Hotel, entre autres, et nous avons également eu de superbes collaborations avec l'Expo Melkweg, l'appli Bumble et le Gemeentemuseum Den Haag. Quel est ton conseil pour les filles qui rêvent d'avoir leur propre entreprise ? Allez-y, soyez fières de tout ce que vous mettez en œuvre et prenez véritablement le temps d'en profiter aussi !

Annika Noordzij

Annika a fondé sa propre boutique de mariage Wild At Heart il y a 3 ans. Nous l'avons interrogée sur sa propre entreprise et sur l'entrepreneuriat féminin. Qu'est-ce qui t'a amenée à créer Wild At Heart ? J'ai épousé moi-même mon mari en 2014 et j'ai eu beaucoup de mal à trouver une robe moderne, différente de l'ordinaire mais surtout vraiment "moi". Dans tous les magasins que j'ai visités, je trouvais ça un peu ringard et j'avais l'impression d'être la version la plus ancienne de moi-même au lieu de la plus belle version de moi-même. Sur Pinterest et Instagram, je suis tombée sur de magnifiques robes de marques australiennes, américaines et parisiennes, mais elles n'étaient vendues nulle part aux Pays-Bas. Après mon mariage, je me suis dit qu'il devrait y avoir une boutique de robes de mariée aux Pays-Bas qui vende ce type de robes et où les gens bénéficient d'un service personnalisé et se sentent complètement chez eux. C'est ainsi qu'est née l'idée de Wild At Heart Bridal, une boutique de mariage pour les femmes qui ont leur propre style et qui veulent s'habiller de façon unique le jour de leur mariage. Quels ont été les plus grands défis et les plus grandes victoires ? Je pense que le plus grand défi pour lancer Wild At Heart Bridal a été d'obtenir un prêt de la banque pour tout démarrer. Bien sûr, nous avions aussi notre propre investissement, mais tu as toujours besoin de la banque. J'ai dû passer par de nombreuses étapes pour finalement y parvenir et que tout puisse vraiment commencer ! De plus, j'ai commencé très tôt avec les médias sociaux, ce qui n'était pas forcément un défi mais très important au début de la boutique. Avant d'ouvrir, les gens savaient déjà que nous existions et cela a tout de suite donné un très bon départ ! De quoi es-tu le plus fier ? Cela peut paraître cliché, mais en gros, de tout. Que tu puisses créer ta propre entreprise avec une simple idée en tête qui rend d'autres femmes très heureuses, ça fait du bien ! Pour l'instant, nous sommes débordés depuis 2 saisons et nous travaillons avec une liste d'attente, donc cette année nous allons déménager dans un espace plus grand. Je n'aurais jamais pensé que cela serait nécessaire après 3 ans et aussi possible ! Dans le cours quotidien des affaires en tant qu'entrepreneur, tu es souvent prompt à ignorer ces faits saillants, mais si tu y réfléchis vraiment, cela semble presque irréel que je sois si fière ! Quel est ton conseil pour les filles qui rêvent d'avoir leur propre entreprise ? Assure-toi d'avoir une vision claire de ce que tu veux lancer et des éléments qui font que ton entreprise est différente des autres. Cela peut être ton service, ou certains points de ton produit, cela peut être n'importe quoi. Mais si tu en as une bonne image, tu pourras aussi bien la faire ressortir. Et puis... fais-le ! Ne t'en tiens pas à rêver et à faire des plans, franchis le pas et fonce ! Tu te sens inspirée ? Magasine notre collier Girl power en cliquant ici !